Le média des décideurs

Newsletter

12.09.23

WASTED, ou la médiocrité sublimée au Théâtre de Belleville

       « Si on était tous celui qu'on rêve d'être, y'aurait plein d'agents secrets et de stars de cinéma dans ce kebab tu crois pas ? »

Sur les planches du Théâtre de Belleville, Ted, Charlotte et Dany se retrouvent pour célébrer les 10 ans de la mort de leur ami Tony. Le temps du bilan : que serait devenu Tony s’il était encore en vie ? Et eux, qu’ont-ils fait depuis leurs 15 ans ? Que sont-ils devenus ?

Face au temps qui passe, face à eux-mêmes, les trois protagonistes de WASTEDfracassés ») plongent avec excès et culpabilité dans la nostalgie d’un passé révolu, faisant le deuil de « leur ancien futur glorieux ». La jeunesse, est-ce par définition le temps où tout semble encore possible ? L’âge adulte signe-t-il au contraire la fin des rêves ?


WASTED, écrite par l’artiste londonien.ne Kae Tempest, et savamment orchestrée par Martin Jobert, questionne les méandres de l’existence, les rêves déçus, le temps qui passe, la désorientation, les illusions, les idéaux, les désirs, l’envie de repartir à zéro pour tout changer, mais aussi le bonheur.

Un texte juste, sensible et intime, qui pose avec force un tendre regard sur la jeunesse d’aujourd’hui et la banalité de nos quotidiens.
Jusqu’au 26 septembre au Théâtre de Belleville.

Texte : Kae Tempest
Traduction : Gabriel Dufay et Oona Spengler
Mise en scène : Martin Jobert
Assisté de : Fabien Chapeira et Ada Harb
Avec : Simon Cohen, Fabien Chapeira, Tristan Pellegrino, Kim Verschueren.

Crédit photo : ©Gulliver Hecq 

Autres articles

61%
des dirigeants se disent préoccupés par la conjoncture
Quels sont les enjeux des dirigeants et administrateurs d’entreprise en ce début d’année ? Un nouveau baromètre du cabinet de conseil en leadership et recrutement de dirigeants Heidrick & Struggles...