Le média des décideurs

27.10.22

L’exposition Füssli, ou comment plonger dans l’océan des émotions et du rêve

       Aller voir l’exposition « Füssli, entre rêve et fantastique » confère un doube avantage...

1. Visiter le très beau musée Jacquemart-André, écrin romantique du 9ème arrondissement, où la collection permanente est un excellent prétexte pour une déambulation qui transporte le visiteur dans des salles d’apparat du second Empire.

2. Découvrir l’œuvre d’un peintre méconnu, Johann Heinrich Füssli (1741-1825) anglais d’origine suisse à travers une soixantaine d’œuvres issues de collections publiques et privées. Un artiste considéré – à juste titre certainement- comme un des maitres de l’imaginaire et du sublime avec une veine fantastique relativement marginale pour l’époque. Füssli fut aussi un peintre d’une érudition exceptionnelle considéré comme l’un des meilleurs conférenciers sur l’art de son époque. Un artistie singulier qui arrive à peindre les grands classiques de a mythologie nordiques comme les scènes bibliques avec une puissance et une intensité presque déconcertante. A ne pas manquer son fameux « Cauchemar » et son interprétation saissisante d’ « Adam et Eve chassés du Paradis Terrestre ».

Un très bon podcast France Culture est (aussi) à écouter sur le sujet ici

Autres articles

8
milliards d’habitants sur Terre
Depuis le 15 novembre 2022.