Le média des décideurs

07.04.22

Regards croisés sur l’Algérie : Daoud / Depardon à l’IMA 

       À l’approche du 60e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, l’Institut du monde arabe présente l’exposition « Son œil dans ma main. Algérie 1961-2019. »

Deux époques croisées par deux regards. Celui d’un Français, Raymond Depardon, jeune photographe de 19 ans au moment des accords d’Évian ; et celui d’un Algérien, Kamel Daoud, journaliste et écrivain, né en 1970, après l’indépendance de son pays. Chacun raconte l’Algérie avec son art. Aux photos de Depardon répondent les mots inédits de Daoud qui disent les relations tumultueuses qui unissent les deux rives de la Méditerranée. Un témoignage historique unique, une réflexion sur l’altérité passionnante.

La scénographie est composée en deux temps, des clichés rares de scènes de rue quotidiennes d’Alger en 1961, époque de transition, et de tension à laquelle succèdent les accords d’Évian, également immortalisés par l’appareil de Depardon. Des images restées dans un tiroir, que Depardon décide d’exposer en 2019 aux mots de Kamel Daoud. De cette rencontre naît le projet d’un second voyage cette même année pour saisir des images de l’Algérie d’aujourd’hui, à Alger et Oran où l’écrivain l’accueille.
Un parcours à travers l’Histoire, une incursion dans le passé et un retour au présent, sublimé par les pensées de Daoud, méditations et rêveries sauvages.

À découvrir à l’IMA jusqu’au 17 juillet 2022.

Autres articles

8
milliards d’habitants sur Terre
Depuis le 15 novembre 2022.