Le média des décideurs

Newsletter

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Elodie Germain (à gauche) et Delphine Dubois (à droite), les cofondatrices des marques Les 3 Chouettes et Mazette!
01.03.24

Les 3 Chouettes et Mazette ! Un duo engagé pour une révolution des condiments

       Désireuses de contribuer à la transition végétale, Delphine Dubois et Elodie Germain, les cofondatrices des marques Les 3 Chouettes et Mazette! mettent de la couleur et du pep’s dans nos assiettes tout en œuvrant pour un modèle agro-alimentaire plus durable. Rencontre.

Deux femmes, deux profils singuliers, unies par une histoire familiale inspirante. Derrière Les 3 Chouettes, Delphine Dubois, diplômée de l’ESCP avec une majeure entrepreneuriale, et Elodie Germain, ancienne journaliste reporter d’images et réalisatrice pour France Télévisions et M6 notamment. Si la première a forgé son parcours au sein de grandes entreprises telles que Procter et Gamble, portant en elle un profond désir d’entreprendre, la seconde a trouvé sa voie vers l’entrepreneuriat à travers sa passion pour la cuisine.  
Le destin les a réunies lorsqu’Elodie a croisé la route de son compagnon, le frère de Delphine, scellant ainsi leur aventure commune. 

Autour des repas familiaux, l’amour du bien-manger s’est associé à une prise de conscience sur les problématiques de délocalisation des denrées et de déconnexion vis-à-vis de l’alimentation. Comme le souligne Elodie Germain : 

« C'est ce désir d'avoir un impact positif et de contribuer au changement du modèle agroalimentaire à bout de souffle qui a été le point de départ de notre aventure entrepreneuriale. »

Une réponse à la délocalisation des condiments

Dès l’été 2016, Les 3 Chouettes sont distribuées à la Grande Épicerie du Bon Marché, puis dans les épiceries fines avant de faire leur entrée au sein des réseaux bio comme Naturalia.  

Pour démocratiser l’accès à leurs produits et les rendre accessibles au grand public, Elodie et Delphine lancent quelques années plus tard Mazette !, une seconde marque destinée à la grande distribution, présente aujourd’hui chez Monoprix notamment: « notre but c’était de mettre nos pickles à côté du pot de cornichon indien pour dire, regardez il existe une alternative française et originale qui s’adresse aux assiettes de demain. » appuie Delphine Dubois.  

 

« Notre but c'était de mettre nos pickles à côté du pot de cornichon indien pour dire, regardez il existe une alternative française et originale qui s'adresse aux assiettes de demain. »

Démocratiser l’accès de leurs produits au plus grand nombre

Désormais en grande distribution, leur objectif est d’étendre leurs réseaux de production. Un rapprochement avec un acteur plus important est à l’étude pour produire à plus gros volumes à des tarifs abordables. «  Nous comprenons l’importance du prix pour les consommateurs attentifs à leurs dépenses et travaillons à rendre nos produits plus accessibles tout en préservant leur qualité. Même si aujourd’hui notre discours n’est pas d’inciter à rogner sur les dépenses alimentaires, on souhaite que les gens aient conscience de payer au juste prix, c’est important. »

Face à la désaffection récente pour le bio, les entrepreneures restent convaincues de son avenir à long terme. En pleine crise agricole, elles expriment leur soutien aux agriculteurs, appelant à une exception agricole française sur le modèle de l’exception culturelle : « ils sèment, ils élèvent, ils travaillent pour nous nourrir tout en étant peu considérés et pour la plupart mal rémunérés alors qu’ils sont indispensables au bon fonctionnement de notre société», commente Elodie Germain. Elle revendique aussi la mise en place de quotas d’importation avec un système de surtaxe et une TVA réduite pour les légumes de France et même nulle si les denrées sont bio et françaises. “Les agriculteurs qui font un effort pour limiter leur impact sur l’environnement, ça se paye » soutient l’entrepreneure.  

Avec un chiffre d’affaires de 1,3 million d’euros et une équipe de 7 collaborateurs, Les 3 Chouettes poursuit son aventure avec passion, détermination et le désir constant d’avoir un impact positif dans le monde de l’alimentation. 

Autres articles

Alisée Pierrot : pour un voyage durable, avec Mollow

À seulement 24 ans, Alisée Pierrot a su transformer sa conscience écologique en une aventure entrepreneuriale à impact. Grâce à Mollow, dont elle est la cofondatrice aux côtés de Chiara Pellas, l’ingénieure ambitionne de réinventer notre manière de voyager en Europe en mettant en avant le transport décarboné. Portrait d’une jeune entrepreneure qui s’engage pour un futur plus vert.

Lire l'article
Julie Meunier, Fondatrice des Franjynes

Julie Meunier : Changer le regard sur l’alopécie et le cancer avec les Franjynes

Touchée par un cancer du sein en 2015, aujourd’hui en rémission, Julie Meunier a laissé derrière elle son passé de juriste en droit immobilier pour devenir entrepreneure et auteure. Fondatrice de la marque Les Franjynes, elle propose des alternatives aux prothèses capillaires classiques et ramène de la joie et du style au sein d’un milieu parfois plombé par l’aspect médical et financier. Portrait d’une combattante.

Lire l'article