Le média des décideurs

12.09.22

Reine

Après 70 ans de règne, la reine d’Angleterre s’est éteinte vendredi dernier. Couronnée le 2 juin 1953, ayant traversé les époques, c’est un témoin majeur de l’histoire internationale qui nous a quittés. Avec l’avènement de son fils devenu Charles III, la question de la pertinence de cette institution apolitique peut revenir dans les prochaines semaines. De même, des voix s’élèvent en Écosse en faveur de l’indépendance. Pour rappel, 62% des Écossais en 2016 avaient confirmé leur souhait de rester européens, déçus par la mise en place effective du Brexit. Nicola Sturgeon, la première ministre d’Écosse, évoque déjà la date du 19 octobre 2023 pour la tenue d’un second référendum sur l’indépendance. Le roi Charles III a d’ores et déjà prévu une tournée du Royaume-Uni pour rassurer.

Reine vient du latin Regina pouvant désigner la femme du roi mais également une princesse qui gouverne un royaume. La première signification remet en cause la place des femmes comme égales des hommes mais l’histoire a fait évoluer les mœurs et les coutumes. 

Désormais l’Angleterre aura une reine consort en la personne de Camilla Parker Bowles qui pourra être appelée « Reine Camilla ». Le terme consort, issu du latin consortium, de cum, avec, et sors-sortis, sort, désigne littéralement celui qui partage le sort tout en restant le sujet de son conjoint.

Le pouvoir rend-il libre ? Souvenons-nous de ces mots de Victor Hugo : « Aujourd’hui je suis reine. Autrefois j’étais libre ». Quel sera le rôle exact que pourra jouer Charles III dans les prochaines années ? Entre tradition et modernité, il devra jouer sa partition.

Delphine Jouenne